Marie Madeleine.

11 mars 2002

Mon cher frère,

Je pense que tu es conscient que notre histoire a déjà atteint l’année 26. Quelques années plus tôt Hérode Antipas avait ordonné la construction d’une nouvelle capitale pour sa tétrarchie, l’appelant Tibériade, en l’honneur de l’empereur romain Tibère. Cette ville était – et est toujours – située sur la rive ouest du lac Génésareth (Lac de Tibériade).

Tu te souviens certainement que lorsque les travailleurs ont creusé les fondations pour les bâtiments de la nouvelle ville, ils ont trouvé les restes d’un ancien cimetière Hébraïque. Les réactions ont alors immédiatement éclaté.  Les Juifs orthodoxes ont refusé de vivre dans cette ville, et Antipas se trouva contraint à se tourner vers les païens, afin qu’ils acceptent de s’établir dans sa capitale.

Finalement sa nouvelle ville avait le caractère des villes grecques, avec des temples païens, et même le Palais d’Antipas lui-même montrait des ornements et des décorations. Cela a causé le rejet de la part des Juifs orthodoxes.

A quelques milles plus au nord il y avait le village de Magdala. Autrefois, c’était un village de pêcheurs, très similaire à Capharnaüm, mais plus petit. Mais la proximité de la nouvelle capitale a provoqué une croissance rapide. Bon nombre des artisans Juifs préféraient vivre et peiner à Magdala, évitant ainsi d’encourir le péché d’avoir profané un ancien cimetière, le commerce y a donc prospéré. Cependant, comme tu le sais, le commerce et l’argent attirèrent aussi un autre type de service à Magdala, les maisons closes abondaient. Nous pourrions dire que c’était un village de réputation douteuse.

Lorsque nous sommes revenus à Capharnaüm, nous avons très vite compris que la renommée du Maître s’était répandue à une vitesse fulgurante dans tout le pays. Sur notre chemin, nous avons rencontré les gens qui nous reconnaissaient immédiatement et qui, très respectueusement, nous donnaient la priorité. Nous devions passer par Tibériade mais Jésus préféra ne pas y entrer, nous avons contourné la ville afin de pouvoir continuer vers le Nord. Il serait évident à l’avenir que Jésus éviterait les villes de style Grec. De toute façon, il n’aurait pas trouvé beaucoup de gens intéressés par ses enseignements et les quelques personnes qui eurent vraiment envie d’écouter ce que le Maître avait à dire ont toujours trouvé l’occasion de le rencontrer dans le pays.

Mais, afin de poursuivre notre histoire, quelle ne fut pas notre surprise quand nous sommes arrivés à Magdala : une « délégation de femmes »  nous attendait ! Elles avaient découvert que nous étions en chemin et elles nous ont interceptés à l’entrée du village. Ce n’était pas un groupe très homogène, il était composé d’épouses d’ouvriers et d’artisans, de prostituées et de dames de la société.

Trouves-tu cela étrange ? En fait, le leader, Myriam, était une prostituée, qui vivait à Magdala, elle connaissait tout le monde dans la ville. Elle n’était pas une prostituée bon marché, mais une femme d’une beauté extraordinaire qui vendait son corps très cher. Myriam de Magdala, ou Marie Madeleine, comme tu la connais, avait une clientèle choisie dans la société de Tibériade, elle avait également des amies parmi les femmes de cette société, y compris Yokhan, une des épouses de Kuza, administrateur d’Hérode. Beaucoup de femmes étaient malades, et elles espéraient que le Maître les guérirait.

H : Et Jésus les a guéries ?

Oui, il les a guéries. Ce fut une autre grande réussite dans ces premiers moments du ministère public de Jésus. Le cœur des gens d’influence avait été gagné. Et gagner un cœur signifie ouvrir un cœur. Toutes ces femmes accepteraient les enseignements du Maître et avec elles, plusieurs de leurs maris et, bien sûr, leurs enfants.

H : Le mythe que Marie Madeleine était une pécheresse est donc vrai.

Si tu fais référence à la femme adultère que Jésus a sauvée de la lapidation, tu te trompes. Si tu te réfères à la femme qui a oint la tête du Maître et a séché ses pieds avec ses cheveux, tu te trompes encore une fois. Cependant, qu’elle était une femme pécheresse, oui, elle l’était. Qui ne l’est pas ?

La prostituée vend son corps pour de l’argent. Cela démontre sa faible estime de soi. D’autres vendent leur conscience pour des gains politiques, pour le pouvoir, pour quoi que ce soit. D’autres sacrifient leurs familles pour leur carrière professionnelle. En bref, le monde entier se prostitue. Quand tu vois le journal télévisé, il me semble qu’il y a une grande parade de prostitution. Tout est fait pour l’argent, contre sa propre conscience. M. Argent règne sur le monde et il est plus considéré que son propre corps ou sa propre conscience, sur n’importe quel niveau, dans l’environnement personnel ainsi qu’en politique internationale.

Mais je ne développerai pas ce sujet maintenant. Je voudrais seulement ajouter que certaines des femmes présentes, telles que Marie Madeleine et Susha, accompagnèrent le Maître lors de futurs voyages d’enseignement. C’est le machisme de cette époque qui a effacé le grand rôle des femmes des Saintes Écritures. Si tu lis l’Évangile de Thomas, tu pourras remarquer que Marie Madeleine est une femme intelligente qui saisit rapidement ce que le Maître veut exprimer, alors que les disciples masculins sont lents et obtus. Eh bien, c’est un autre extrême, mais ce n’est pas très loin de la vérité (rires de Judas).

Aujourd’hui, j’ai dû lutter pour transmettre mon message. Ta réceptivité n’était pas très bonne. Par conséquent, je pense qu’il est préférable de terminer maintenant. Tu es tendu. N’oublie pas la fraîcheur de ton enfance, quand tu pouvais simplement te coucher dans l’herbe et profiter du soleil, regardant comment les abeilles volaient de fleur en fleur et voyant, dans les nuages, les animaux les plus fantastiques. Tu peux toujours le faire. Tu peux toujours rêver. Les rêves forgent la réalité.

Que Dieu te bénisse.

Judas.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s