Écrit sur la première prise de conscience des infidèles lorsqu’ils viennent dans le monde des esprits qu’il doit y avoir un Dieu.

25 Février 1916
Reçu par James Padgett
Washington D.C.

C’est moi, ton père.
J’ai écouté les messages de ta grand-mère80 et j’ai été intéressé d’observer la façon dont tu l’as reçu, car c’est une communication profonde et importante de la vérité qui n’est pas généralement connue des mortels. Nous, bien entendu, dans les sphères inférieures, ne connaissons pas ces vérités de façon aussi extensive que ne le font les esprits des Sphères Célestes, mais j’ai entendu le message du Maître au sujet de Dieu, et ce que ta grand-mère t’a écrit est, en bref, ce qu’il nous a expliqué, mais bien sûr, d’une manière que nous puissions mieux, et davantage, comprendre la vérité, que vous ne le pouvez.
Il y a une chose que j’ai observée chez ceux qui sont appelés des scientifiques et qui ne croient seulement qu’à l’univers matériel, tout comme chez ceux qui prétendent être des infidèles, c’est que, lorsqu’ils arrivent dans la vie de l’esprit, très vite, ils se rendent compte qu’il y a ou doit y avoir un Dieu et que leur Dieu de la nature, ou leur Dieu artificiel, n’explique pas, si je peux ainsi m’exprimer, ce qu’ils découvrent exister ici.81 Bien sûr, ils n’ont, au début, aucune conception de la nature de Dieu, cependant, très vite après leur arrivée, ils découvrent qu’il y a un autre Dieu, différent de ce qu’ils pensaient qu’IL était lors qu’ils étaient sur terre et qu’ils ont nié la possibilité que Dieu puisse exister. Ils se rendent alors vite compte de l’absolue nécessité de l’existence d’un tel être. Et alors qu’ils ont fait de l’homme leur propre Dieu, et ont vu beaucoup d’esprits des hommes dans de telles conditions d’obscurité, de souffrance et de désarroi, ils ont rapidement réalisé que l’homme n’est pas Dieu.
Alors je dis que la vérité première qui pénètre dans leur esprit et âmes lorsqu’ils deviennent esprits est qu’il y a un Dieu, bien qu’ils ne connaissent pas Sa nature et attributs.
Donc tu vois, il n’y a qu’un seul petit voile de chair entre d’une part l’esprit tant vanté des mortels qui proclament qu’il y a pas de Dieu mais la nature ou aucun Dieu du tout et d’autre part l’esprit conscient de sa faiblesse et de la petitesse, telle qu’il existe dans le monde des esprits.
Mais je dois arrêter d’écrire sur ce sujet ou tu vas penser que je vais t’écrire un exposé, ce que je ne souhaite pas faire maintenant.
Avec tout mon amour, je suis ton père aimant,
John H. Padgett.82
________________________
80 Voir le message « Qui est qu’est- ce-que Dieu ? » communiqué à James Padgett par Anne Rollins le 18 Février 1916 et publié dans le Volume II, 1ère édition française, page 62. (G.J.C).
81 Bien que cela soit vrai, il n’est pas nécessairement vrai qu’ils acceptent alors que le « Dieu » qu’ils conçoivent est un Dieu personnel. Et c’est une très grande distinction. Parce que ceux qui croient en une force non personnelle n’acceptent pas automatiquement qu’Il les aime, et ont à leur disposition cet Amour Divin unique qui exige de l’esprit qu’il s’ouvre à Lui dans l’amour. (G.J.C.)
82 Ce message est également publié dans le Volume II, 1ère édition française, page 68. (G.J.C).

Lien vers le message originel : https://new-birth.net/padgetts-messages/true-gospel-revealed-anew-by-jesus-volume-1/affirmation-by-mr-padgett-vol-1-pg69/

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s